Je reçois pas mal de parents qui souhaitent se séparer et s’inquiètent du devenir de leurs enfants. “Je ne veux pas qu’ils subissent le poids de ma décision”, “je vais briser leur enfance”, “Ils vont m’en vouloir à vie”,… ces éléments sont souvent aussi utilisés contre celui ou celle qui souhaite mettre fin à la relation lorsque cette séparation n’est pas assumée comme un choix commun.